Yahoo va aller dans le giron de Verizon


4.8 milliards de dollars, c’est ce que va débourser Verizon pour le rachat de Yahoo ! Le géant américain des télécoms a fait là une acquisition de taille pour son extension. Cela faisait quelques temps que des rumeurs faisaient état de ce rapprochement. C’est désormais officiel.

Yahoo va rejoindre AOL pour grossir les rangs de Verizon

Dans un monde ultra dominé par Google qui dispose d’un éventail de services populaires, Yahoo est un de ses grand concurrents avec à sa tète une ancienne cadre de Google Marissa Mayer. L’opérateur voit dans ce rachat un moyen de continuer de se diversifier en rajoutant une corde à son arc. AOL également est une de ses cordes. L’entreprise dispose de services en rapport avec les activités de Yahoo. Il sera intéressant de voir comment les deux vont coexister dans un futur proche. Marissa Mayer devrait quant à elle continuer ses fonctions, du moins pour le moment selon son communiqué.

La société dispose de portails web d’actualités, d’un webmail très inspiré de Gmail et bien sûr d’un moteur de recherche. Yahoo dispose également d’un capital non négligeable d’actions chez AliBaba d’une valeur de 41 milliards de dollars. Lorsque le rachat des actifs web seront effectifs, la structure changera de nom et se transformera en société d’investissement. Je suis curieux de voir comment va faire Verizon pour pousser ses consommateurs à utiliser les services de Yahoo. D’après les données de Comscore, la part de marché en matière de recherche sur internet de la firme n’était que de 12.4% , 21.3% pour Bing et 63.8% pour Google. A noter que les résultats de recherche de Yahoo sont traités en fait par Bing.

A lire : Google Images : bientôt taxer par la France

Concernant la France, Yahoo ne capte que 2.72% contre 93.37% pour Google, soit une brindille selon Statcounter. L’avenir me semble sombre pour Yahoo dont les services ne sont pas si nombreux ni plébiscités comme ceux de Google.

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.