Yahoo dément utiliser un logiciel afin d’espionner les mails


Il n’aura pas fallu attendre longtemps suite aux révélations d’ex-employés de la firme pointant Yahoo du doigt. Dans le but d’utiliser d’un logiciel servant a scanner les mails. La firme dément catégoriquement avoir collaborer avec les autorités (NSA et FBI) à ce sujet.

Yahoo réfute les allégations de ses ex employés

La firme dirigée par Marissa Mayer est au cœur de la tourmente. Nous en parlions hier, accusée par d’anciens collaborateurs de partager des informations privées de ses utilisateurs avec les autorités. Jusqu’à maintenant, la firme s’était uniquement contenté de dire « Yahoo est une entreprise respectueuse de la loi ». Ce qui n’expliquait strictement rien à la situation. L’entreprise n’avait ni infirmé, ni confirmé les allégations à son encontre. Cependant, la firme a décidé de communiqué d’avantage cette fois. Ainsi, comme le rapporte Bloomberg, Yahoo indique : « Nous interprétons étroitement chaque demande du gouvernement concernant les données utilisateur pour en minimiser la divulgation. Le logiciel de scan des emails décrit dans l’article n’existe pas sur nos systèmes. » Une réponse pour le moins ambiguë.

Nous en saurons probablement d’avantage dans les prochains jours. Car la divulgation de données privée à des tiers est au centre des préoccupations de bon nombres de personnes. Si les accusations sont fondées, Yahoo risque gros. Car Verizon a décidé récemment de se porter acquéreur de la firme pour un montant de 4.8 milliards de dollars. Si Marissa Mayer ne fait pas son maximum pour se sortir de cette impasse. Verizon pourrait très bien changer de cap.

De plus, Reuters vient de dévoiler l’ouverture d’une enquête sur le sol européen afin de savoir si les européens seraient concernés par cette affaire. C’est le Commissariat à la protection des données basé en Irlande qui en sera en charge. Pas de doute, Yahoo est dos au mur et devra répondre de ces accusations. De son côté, Edward Snowden demande aux utilisateurs de Yahoo de supprimer leurs comptes :

Source : Bloomberg et Reuters

Crédit photo : Yahoo

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.