Windows 10 S : Microsoft entend concurrencer Chrome OS 3


Windows 10 S est une nouvelle déclinaison bridée de la version originale. Appelé précédemment Windows 10 Cloud, ce dernier va marcher sur les plate bandes de Chrome OS. Qui est pour mémoire très populaire aux Etats-Unis, étant particulièrement utilisé par les étudiants.

Windows 10 S : un OS bridé qui devrait néanmoins trouver des adeptes

Windows 10 S vient compléter la gamme, et pourrait semer la confusion dans les esprits des consommateurs. Déjà le terme « S » est utilisé en règle général pour désigner une nouvelle gamme plus puissante. On prend le cas des iPhone xs par exemple ou encore des Galaxy Sx. Dans le cas de Microsoft, cela est tout le contraire étant donné que son nouvel OS est bridé par rapport aux moutures classiques. En effet, comme on aurait pu le prévoir, Windows 10 S est conçu pour n’installer que des applications issues du Windows Store. Une manière pour la firme d’avoir la main mise et sans doute l’occasion de forcer quelque peu la main des développeurs.

Ce n’est pas tout. Histoire de mettre en avant son univers, Edge, le navigateur internet maison, restera le navigateur par défaut. Tandis que Bing ne pourra pas être remplacer par un moteur de recherche concurrent. Cela fera sans doute grincer pas mal de dents. Pour le moment, il n’y a qu’un seul et unique ordinateur qui sera lancé pour l’occasion sous Windows 10 S. Il s’agit du Surface Laptop. Un PC portable avec une fiche technique pas forcément très encourageante au vue du prix (Core i5, 4Go de RAM, SSD de 128 Go, 13.5 pouces Full HD…) proposé à partir de 999 dollars.

 

Toutefois, il sera question de distribuer l’OS avec des partenaires (OEM) en vue de sortir d’autres machines équipées de Windows 10 S. Quelque chose me dit qu’ils vont en profiter pour mettre en avant ces ordinateurs qui seront moins chers. Car Microsoft entend bien gratter quelques parts de marché, notamment aux Chromebook.

Chrome OS en ligne de mire

L’OS made by Google a quelques avantages à commencer par sa simplicité. Tout fonctionne via le navigateur Chrome, et il est notamment possible d’installer des applications Android. Très léger et donc peu gourmand en terme de ressources, Microsoft a fort à faire pour imposer sons Windows 10 S sur ce segment. Naturellement l’éditeur indique que son dernier né se veut plus rapide pour la sortie de veille (quasi instantanée) et plus sécurisé. Normal étant donné qu’il est impossible d’installer des applications qui ne proviennent pas du Windows Store. Il est bon de noter que les acheteurs du Surface Laptop auront un an pour passer sur la déclinaison 10 Pro si ils le souhaitent. Une bonne nouvelle et il y a fort à parier qu’ils seront nombreux à se débarrasser de Windows 10 S.

 

J’avais déjà évoqué le fait que Microsoft pourrait en profiter pour revenir à la charge en proposant des machines sous ARM. Comme Windows RT jadis basé sur Windows 8. Il ne serait pas étonnant en effet que bientôt des ordinateurs à bas prix soient proposés avec Windows 10 S. Comme on a pu l’apercevoir avec une démonstration sur un Snapdragon 820 de Qualcomm. De ce fait, on pourra alors dire que l’éditeur tient là une nouvelle poule aux œufs d’or…

Sources : Microsoft et TheVerge

Crédit photo : TheVerge

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.