Les transports en commun de San Francisco ont été hackés


Le réseau de tramway de San Francisco est certainement l’un des plus célèbres au monde. C’est MUNI qui s’occupe de gérer les transports en commun de la ville. Ce dernier a été hacké et toutes les bornes, délivrant les précieux tickets, se sont retrouvées bloquer.

San Francisco subit un piratage ciblant les transports en commun

Voilà une histoire qui rappellera à beaucoup de personnes le jeu Watch Dogs. Et pour cause, durant le week end dernier, une grande partie de la ville s’est retrouvée bloquer à la suite d’un piratage. Personne ne sait comment le pirate a pu s’y prendre. Dans tous les cas, les différentes bornes disséminées un peu partout dans la ville servant à délivrer les tickets se sont retrouvées en rade. Un message apparaît subitement sur leurs écrans “You Hacked, ALL Data Encrypted”, comme le révèle TheVerge. Le vilain pirate souhaitait monétiser son action en demandant à la municipalité de débourser 100 Bitcoins (environ 70.000€). En échange de quoi il acceptera de redonner le contrôle à MUNI.

Le service public n’a pas plié au chantage et a décidé de laisser aux utilisateurs un libre accès aux transports en commun de la ville (tram et bus), le temps de reprendre la main sur les systèmes. Le hack visait près de 2.000 appareils permettant ainsi de bloquer durablement le trafic. Puisque au début de l’attaque de nombreuses pannes ont été recensé. Ensuite, le hic pour MUNI c’est de revoir prochainement la même attaque se reproduire à nouveau. Car même si les services publics sont arrivés à reprendre la main sur toutes les bornes, personne ne sait comment cela a pu se produire. Cependant, les autorités sont sur le coup et des explications ne devraient pas tarder. Néanmoins, il ne serait pas étonnant que San Francisco ou une autre ville soit à nouveau la proie de ce hacker.

Source : TheVerge

Crédit photo : SFtodo

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.