TF1 : Orange n’a pas peur des menaces de la chaîne de TV


Orange : Stéphane Richard visiblement énervé par la menace brandit par TF1. Rappelle que l’opérateur représente une part significative de l’audience de la chaîne de TV. Sans oublier les revenus publicitaires​ que rapporte l’ensemble des opérateurs à cette dernière.

TF1 : le feuilleton continue, Orange n’est pas très ravi des menaces de la chaîne de TV

Le torchon continue de brûler entre les FAI et TF1. Stéphane Richard le patron d’Orange n’est visiblement par ravi de la missive réceptionnée​ par la chaîne de TV. En effet, d’ici le 30 avril il serait question de couper la diffusion sur les plateformes OTT. Néanmoins, visiblement cela ne fait pas peur au patron du géant des Telecom. Rappelant qu’Orange représente une part significative dans l’audience apportée​ à TF1. D’ailleurs aux Echos, voilà ce qu’explique Stéphane Richard.

Je crois qu’il faut être lucide sur les rapports de force. Orange, c’est 25 % de l’audience cumulée de TF1 en France : est-ce-que vous pensez raisonnablement qu’une chaîne dont le modèle économique est un modèle gratuit pour les utilisateurs, donc rémunéré par la publicité, peut, du jour au lendemain, se couper de 25 % de son audience ? Je ne le crois pas personnellement.

Il devient évident que le rapport de force penche visiblement en faveur des FAI. Difficile d’imaginer que la chaîne de TV se coupe du jour au lendemain d’une part significative de sa propre audience. Ce serait un véritable suicide. Ce n’est pas tout !

 

Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free pourrait sanctionner TF1 en stoppant la diffusion de leurs publicités

Sans évoquer de chiffres précis, Stéphane Richard souligne que les FAI sont parmi les premiers annonceurs de la chaîne de TV. Il serait envisageable de sanctionner celle-ci dans le cas où la Une passerait à l’action. Après il est facile d’imaginer que les FAI n’aurait aucun intérêt à passer leurs annonces publicitaires auprès d’une chaîne de TV « gratuite » qu’ils ne peuvent plus diffuser. Cela me paraît logique en somme.

Néanmoins, le patron d’Orange affirme qu’il serait prêt à mettre la main à la poche dans le cas où cela irait dans l’intérêt de tous. En disposant par exemple de fonctionnalités exclusives. Le Start-Over (revenir au début d’un programme ayant déjà commencer) ou encore le NPVR (enregistrement dans le cloud) ont ainsi été mentionné. Cependant, cela paraît mal parti, jugeant qu’il se voit mal payé ce qu’il qualifie comme étant « un impôt privé ». N’oublions pas que si les FAI passent à la caisse, c’est nous qui sommes​ indirectement taxés​. Suite au prochain épisode…

Comme TF1, M6 pourrait à son tour couper sa diffusion sur les box des FAI

 

Source : LesEchos

Crédit photo : TF1/journal

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.