Tesla Model 3 : véhicule électrique autonome, pas de bêta et livraison rapide 1


Tesla Model 3 : Selon certaines rumeurs, la phase bêta serait tout simplement mis aux oubliettes. La raison évoquée serait liée à des contraintes de temps et le fait que la qualité de production permettrait justement cette entorse. Néanmoins, étant un véhicule destiné à la conduite autonome, ce choix est-il prudent ?

Tesla Model 3 : la phase bêta n’aurait pas lieu

C’est une nouvelle qui étonnera sans doute l’industrie de l’automobile. Car d’après plusieurs rumeurs, Tesla ne fabriquera pas de modèles en pré-production. Le procédé sert à vérifier si tout fonctionne correctement. Le risque étant de passer à côté d’un soucis majeur sur le Model 3 que le constructeur aurait pu déceler qu’en condition réelle. Visiblement la firme d’Elon Musk semble d’un tout autre avis, arguant que leur process de fabrication ne laisse que peu de place au doute. Est-ce une forme d’inconscience ? Ou tout simplement du génie ? L’avenir devra répondre à cette question. Dans tous les cas, la « sécurité » ne semble pas être le maître mot. Cependant, cette nouvelle, qui est bonne ou mauvaise, permettra de tenir les délais initiaux.

 

Pour mémoire, la Tesla Model 3 sera la voiture électrique la plus abordable du catalogue du constructeur. Ce sera sans aucun doute le best seller de Tesla dès son lancement. Bien que plus abordable, le constructeur ne lésine pas sur les moyens. Le Model 3 bénéficiera des mêmes capteurs que les Model S et X, lui permettant ainsi une conduite autonome. Tesla est un précurseur dans le domaine. L’entreprise a d’ailleurs comme projet d’ici la fin de l’année de rendre ses véhicules totalement autonome. On espère que le pari sera tenu. L’innovation étant le moteur de la marque, jusqu’à présent nous n’avons pas été déçu. Il faut reconnaître qu’Elon Musk a réussi sa révolution dans l’industrie automobile.

Les salariés, premiers servis

Ainsi, les employés de la firme bénéficieront en premier lieu d’un véhicule Model 3. On pourrait y voir là un semblant de bêta. Car si ces derniers sont impactés par un soucis quelconque, Tesla pourra encore s’en occuper. Toutefois, la marge de manœuvre sera probablement extrêmement réduite. Le facteur temps étant un élément crucial. La production de la Tesla Model 3 démarrera à priori en juillet, sauf retard. Néanmoins, concernant la France, les premières livraisons sont attendues à la moitié de l’année prochaine. On a encore de quoi voir venir donc.

Choc de simplification, pour écouler plus de Tesla Model 3 …

Dans un registre plus commercial. Les lourdeurs administratives feront parties du passé. Tout simplement parce que la firme veut dématérialiser un maximum de choses. En commençant par les informations communiquées aux acquéreurs. Ces derniers recevront des explications complètes sur le fonctionnement du Model 3 via des vidéos. Tandis que la paperasse sera également à remplir avant de mettre un pied dans la concession. Ainsi, les nouveaux clients passeront un temps minimum sur place pour récupérer leur Tesla Model 3. Le but étant justement de ne pas ouvrir de nouvelles succursales. Il semblerait que le constructeur souhaite optimiser le rendement au maximum avant de continuer à développer son réseau.

Sources : Electrek – GAS2 – GreencarReports

Crédit photo : Tesla

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.