SFR explose les compteurs de vitesses « Coaxial »


Alors que tous les autres FAI nationaux déploient le FTTH « fibre optique jusqu’au foyer », SFR déploie un réseau hybride, FTTH dans certains secteurs et coaxial dans d’autres, avec une proportion très grande pour le coaxial, technologie utilisée majoritairement par Numericable bien avant le rachat de SFR. Et pourtant cette technologie pourtant censée être dépassé, tiens la dragée haute à la fibre.

Comment SFR a-t-il pu atteindre une vitesse de 3 Gb/s sur du coaxial?

Pour le moment il ne s’agit que d’un test réalisé par SFR et son équipementier partenaire Cisco, auprès d’un panel de clients chanceux, qui peuvent bénéficier d’un débit réel de 3Gb/s. Ce qui a permi d’atteindre une telle vitesse est la mise en place d’une norme DOCSIS 3.1, que les nouveaux équipements, routeurs, de Cisco prennent en charge. La vitesse de connexion s’en retrouve par conséquent débridé, cette même norme à d’ailleurs été utilisé pour la commercialisation de l’offre à 1Gb/s de SFR sur le coaxial.

Cisco

Cisco

Bien sur, cette vitesse de connexion est impressionnante en voie descendante, ce qui est frustrant est que la vitesse montante (pour l’offre 1Gb/s en tout cas) n’est que de 40Mb/s, autant que le VDSL, moins que ce que permet la fibre. Quand on voit l’importance du cloud on ne peut qu’être déçus, qu’un tel écart de débit entre les flux montants et descendants puissent exister.

Autre points noir, la norme DOCSIS 3.1 puise sa force en occupant tous les spectres de la bande passante en la dédiant à la connexion internet, les spectres réservé auparavant à la télévision sont par conséquent supprimé. L’IPTV est donc mis en place comme sur l’ADSL et la fibre, pour palier à cette carence.

Communiqué de presse

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.