Robocop débarquera à Dubaï dans un style un peu moins ambitieux 1


À Dubaï, les robots feront notamment parti de la police et il sera possible de les apercevoir dans peu de temps. Certes, il ne faudra pas s’attendre à voir l’indestructible Robocop mais l’idée est là. Dans un monde toujours plus tourné vers l’intelligence artificielle, il faudra nous habituer à cohabiter de plus en plus avec ces êtres artificiels. 

La police de Dubaï va intégrer des robots dans ses effectifs

Alors que de nombreux acteurs mettent le paquet dans l’intelligence artificielle et la robotique. Il semblerait que nous soyons déjà à un stade suffisamment avancé pour commencer à les voir débarquer de plus en plus dans notre quotidien. Du moins c’est ce que l’on pourrait penser avec ce qui se trame à Dubaï. Le célèbre émirat va franchir un cap en enrôlant des robots dans ses propres effectifs de police. Dans un premier temps, il sera question de répondre à des tâches bien précises, qui se cantonneront à de l’administratif. Par exemple, il sera possible de payer une amende ou encore de signaler un délit ou un crime.

 

Watson d’IBM a d’ailleurs été sollicité pour mettre l’IA au cœur de l’élaboration de ce robot policier. Ce dernier pourra parler directement avec les personnes qui le sollicitent. Néanmoins, un affichage sous forme de tablette est notamment présent pour communiquer des informations. On peut facilement imaginer que ce dernier sera capable de remplacer rapidement les officiers de police dans les tâches les plus rébarbatives. Pour information, il pèse 100 kg et mesure 1.7 m. D’autres types de robots pas encore présentés officiellement sont prévus et auront des tâches un peu moins pantouflardes.

Comment va réagir le public face à un « Robocop » ?

Nul doute que le grand public risque d’être divisé face à ce genre d’initiative. Toutefois, j’imagine que ce sera une question d’habitude, avec le temps tout le monde devrait finir par s’y faire. L’expérience menée à Dubaï permettra à d’autres nations de constater ce que pourrait apporter ce genre d’initiative à l’échelle d’un pays. Ensuite, il est bon de noter que l’émirat souhaite que d’ici les 10 à 15 prochaines années les robots représentent un quart des effectifs policier. La question de la place des robots qui piquent la place d’employés humains sera sans doute remise sur la table.

Boston Dynamics : après les robots Atlas et Cheetah, voici Handle qui est plutôt térrifiant

Source : MediaOffice

Crédit photo : MediaOffice

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.