Réchauffement climatique : la fonte du permafrost norvégien met en danger la banque mondiale de graines 1


Le réchauffement climatique continue peu à peu de faire des victimes. Bien que dans le cas présent, cela n’ait pas encore eu d’incidence directe. La fonte du permafrost en Norvège risque de mettre à mal la banque mondiale de graines.

La banque mondiale de graines serait menacée par la fonte du permafrost norvégien

La banque mondiale de graines, connue sous le nom de “Global Seed Vault“, serait menacé par le réchauffement climatique, en l’occurrence la fonte du permafrost. Pour commencer, qu’est-ce que le Global Seed Vault ? On peut voir cela comme un gigantesque coffre-fort qui serait le gardien de notre culture vivrière mondiale. Dans le but de conserver la diversité génétique de nos semences. Situé sur une île norvégienne du Sptitzberg, ce lieu a notamment été choisi pour son climat très froid et sa géologie qui permettait de voir naître ce beau projet. L’inauguration de la banque mondiale de graines a eu lieu en février 2008, soit presque 10 ans maintenant.

 

Cette gigantesque installation profonde de 120 mètres contient à ce jour plus de 864.000 échantillons de graines. Regroupant les principales sources alimentaires (maïs, blé…). Ce lieu est d’une importance capitale pour l’avenir de l’humanité. L’année 2016 a été une année particulièrement chaude puisque le Sptitzberg a enregistré une hausse record de sa température, on parle de 7°C. Engendrant une fonte exceptionnelle des glaces, de l’eau s’est engouffrée dans le tunnel d’accès de l’installation, provoquant une inondation.

Toutefois, bien qu’imprévu, cela n’a pas mis en danger le précieux butin conservé par la banque mondiale. Des mesures ont été prises pour que cela ne se reproduise plus à l’avenir. Cela témoigne néanmoins de l’impact du réchauffement climatique à l’échelle mondiale. Le permafrost, terme qui est utilisé lorsque le sol reste en dessous de 0°C pendant deux années consécutives, est mis à mal dans cette région. De nombreux défis semblent nous attendre avec l’accélération du réchauffement climatique. Je pense notamment à la barrière de corail dont j’ai parlé récemment. Les signaux sont alarmants et commencent à secouer sérieusement la planète.

Source : NationalPost

Crédit photo : iledere

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.