Un rat pourrait nous sauver car il dispose du secret de l’immortalité


Des chercheurs souhaiteraient découvrir ce que cache un rat-taupe nu. Car ce dernier disposerait du secret de l’immortalité. Ce rat ne tombe jamais malade et vit curieusement très longtemps.

Un rat qui pourrait nous dévoiler le secret de l’immortalité

Ce petit rongeur semble étonner une grande partie de la communauté scientifique et pour cause. Rien ne semble pouvoir tuer le rat-taupe nu. Il vit dans l’est de l’Afrique et se nourrit de tubercules. Le rat-taupe passe ses journées à déambuler dans les galeries qu’il creuse. Ensuite, sa longévité est particulièrement incroyable car il vivrait 30 ans. Pour un tel animal, cela reste un exploit puisque cela correspond à 600 ans pour un humain. Comme le rapporte FranceTVInfo, Frédéric Saldmann, cardiologue explique : « Ses artères ne vieillissent pas. Son cerveau ne vieillit pas. Quand on lui implante des tumeurs cancéreuses, même agressives, il les rejette. On l’expose à des cancérigènes chimiques, rien ne se passe. Son cerveau, privé d’oxygène pendant 17 minutes, redevient intact après et il n’y a aucun signe de maladie neuro-dégénérative. »

 

On peut donc assez facilement comprendre l’engouement de la communauté scientifique pour cet animal mystérieux. D’ailleurs, le rat est insensible aux 3 maladies qui pourraient un jour nous tuer. C’est à dire Alzheimer, le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Autant dire que les secrets qu’ils pourraient nous livrer sont d’une importance plus que capital.

La découverte de son secret permettrait de faire un bon en avant significatif

En effet, dans le cas où l’on arriverait à percer le mystère de ce petit rat-taupe. Nous pourrions ainsi lutter efficacement contre les pires maladies au monde. Les chercheurs souhaiteraient trouver ce qui rend l’animal particulièrement résistant. Quelques pistes sont évoquées afin d’orienter les recherches. Pour commencer, Frédéric Saldmann pense que l’activité physique du rat-taupe pourrait expliquer en partie ce mystère. Car ce dernier secréterait une molécule protectrice. Du moins c’est une hypothèse. Le médecin appui ses propos en citant l’exemple d’une hollandaise décédée à l’age de 112 ans. Elle n’avait pratiquement plus de cellule souche à sa mort. Le médecin part donc du principe que la très bonne santé du rat-taupe pourrait être lié à ses fameuses cellules souches.

Nous verrons bien si les études menées par les chercheurs sur ce rat-taupe arriveront à nous dévoiler son secret. Dans tous les cas, notre hygiène de vie est notre arme principale de la lutte contre le vieillissement. Activités physique, nutrition, etc…

Source : FranceTVInfo

Crédit photo :

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.