Qualcomm poursuivi par la FTC au sujet de licences 2


Qualcomm s’est forgé une solide réputation concernant ses SoC à destination du secteur de la mobilité. L’année 2016 a d’ailleurs été un excellent cru concernant les ventes de ses Snapdragon. On le voit notamment par le succès des nombreux flagships disposant des solutions délivrées par l’américain. La FTC décide de poursuivre l’entreprise à causes de pratiques anticoncurrentielles.

Qualcomm vendrait ses solutions en contraignant les fabricants à acheter des licences

La FTC décide de faire parler la poudre en poursuivant le fondeur pour des pratiques abusives jugées anticoncurrentielles. Les cas d’abus de position dominante aux Etats-Unis sont légions. Nous l’avons notamment constaté avec Microsoft ou encore Google, qui d’ailleurs sont souvent pointés du doigt. Bien que pour le géant de Redmond, cela se soit calmé ses dernières années. Concernant Qualcomm, le cœur du problème serait un système de licence imposé par le fondeur. Ainsi, pour pouvoir bénéficier de toutes les technologies mises à disposition par le géant des semi-conducteurs, il faudrait passer à la caisse. Et cela pose un problème d’après la FTC.

L’entreprise nie toute intention de nuire à la libre concurrence

Il est évident que Qualcomm ne va pas aller dans le sens des accusations portées par la FTC. Pour commencer, le régulateur met le doigt sur plusieurs problèmes. L’accès à certains brevets détenus par Qualcomm serait tout simplement refuser à la concurrence. Ainsi, le fondeur ne mettant pas à disposition de licences pour l’accès des brevets essentielles nuirait fortement aux autres acteurs du marché. Dans un autre registre, lorsqu’un fabricant désire acheter des produits aux fondeurs. Celui-ci se heurte à un obstacle de taille puisque la firme imposerait de payer une licence. Autrement la vente de semi-conducteurs lui serait interdit. Le régulateur pense que cette stratégie ne joue pas non plus en faveur de la concurrence.

 

Tandis que de son côté, le fabricant des puces Snapdragon prétend que le régulateur n’est pas au courant de toutes les subtilités du marché. Estimant ainsi que la FTC n’a pas toutes les cartes en mains pour bien comprendre la situation. Dans tous les cas, cette histoire ne fait que commencer. De nombreux détails concernant cette affaire devront sans doute être rendu public dans les semaines qui viennent.

Qualcomm : 47 milliards de dollars pour NXP

 

Source : TheVerge

Crédit photo : orig15.deviantart

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.