Parrot Drone Bebop 2

Parrot n’arrive plus à faire décoller ses drones la faute a une rude concurrence


Parrot n’a pas connu une année 2016 particulièrement enrichissante dans le sens financier du terme. La concurrence redoutable sur le secteur du drone grand public ne doit pas aider. En outre, un plan social est envisagé pouvant laisser sur le carreau près de 300 salariés.

Parrot accuse le coup, ses drones ne font plus autant rêver !

La société n’a pas atteint ses objectifs commerciaux et a du tailler dans les marges afin d’arriver à vendre ses objets volants durant le 4ème trimestre. C’est en tout cas ce qu’indique la firme dans son communiqué de presse. Pour le moment, l’entreprise ne se base que sur des résultats préliminaires, en attendant voici ce qu’il en ressort de ces estimations. Dans les premières lignes du communiqué, l’entreprise mentionne un chiffre d’affaires global qui va s’établir aux alentours des 85 millions d’euros, au lieu des 100 millions visés. En outre, Parrot prend acte de ces résultats financiers préliminaires et compte réorganiser la structure. Cela passera par plusieurs points soulevés par le fabricant.

Pour commencer, la société envisage de réduire le nombre de nouveaux produits dans le but de concentrer sa capacité d’innovation. Ensuite, Parrot envisage de se recentrer d’avantage sur les segments lui étant le plus favorable, notamment au moyen d’efforts marketings et commerciaux. Pour conclure, la firme compte se séparer de 290 salariés sur un total actuel de 840 dédiés aux activités liées aux drones. La France serait concernée par 150 suppressions de postes, néanmoins la firme envisage d’en reclasser certains dans d’autres divisions du groupe.

Tout n’est pas noir pour autant

La société compte une trésorerie confortable avec 200 millions d’euros évoqués dans son communiqué. Les drones ne sont pas la seule raison de vivre de Parrot qui compte également des activités dans l’automobile. Un rapprochement est d’ailleurs envisagé avec Faurecia qui devrait acquérir une partie du capital. Ce qui ne fera que renforcer la trésorerie de l’entreprise. Pour mémoire, ce dernier est spécialisé dans les équipement automobiles, comme les pare-chocs, sièges automobile, panneaux de porte, etc…

 

La concurrence féroce émanent de la Chine comme DJI entre autre n’est pas non plus anodin à cette situation que traverse Parrot. Toutefois, nul doute que le fabricant ne parvienne à nous émerveiller à nouveau cette année avec de futurs produits.

Source : CorporateParrot

Crédit photo : Parrot

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.