No Man’s Sky : prise en main d’un jeu d’envergure galactique 3


No Man’s Sky, un jeu plein de promesse : génération procédurale, univers à explorer immense, amélioration continue… Sur le papier, cela a l’air du jeu qu’il faut absolument posséder. Pourtant, la réalité est un peu décevante. Voici ma prise en main, pour la version PC.

Avant d’aborder le jeu, quelques explications techniques

No Man’s Sky tire parti d’un concept mis en pratique avec une certaine excellence. Puisque il s’agit de la génération procédurale, c’est-à-dire que le monde du jeu se génère en temps réel grâce à un algorithme.  Cela permet de proposer un univers quasi infini sans prendre 3 To de données sur le disque. Car le jeu prend moins de 10 Go sur votre espace de stockage, bien loin d’un GTA 5 qui pèse bien plus de 50 Go. Ensuite, cette génération procédurale vous permet plusieurs choses. Pour commencer, aucun temps de chargement in-game et pour moi le meilleur où je pends un grand plaisir, décoller avec un vaisseau d’une planète pour rejoindre les étoiles. Ce dernier point est un rêve de gosse pour beaucoup qui se concrétise enfin dans un jeu. Pour moi, c’était inimaginable encore il y a quelques années.

Hello Games, l’éditeur du jeu, l’a fait avec brio. Les proportions de distances me semblent en phase avec la réalité. On n’a pas l’impression que les échelles de distances soient irréaliste avec un passage de l’orbite d’une planète à sa surface. C’est un bon point en soit. Le seul bémol pour ma part, c’est la partie graphique que je trouve un peu light, car le jeu a pour vocation de tourner également sur console. Il faut reconnaître que la PS4 est relativement faible face à un PC d’aujourd’hui. Dommage que l’éditeur n’est pas conçu le jeu comme Rockstar avec GTA 5. C’est-à-dire, adapter le moteur graphique en fonction du support sur lequel on joue.

No Man’s Sky : le jeu en plusieurs points

No Man's Sky Prise en main

No Man’s Sky Prise en main

Histoire du jeu, vide comme l’espace

On va commencer par le début. On débarque dans le jeu directement sur une planète avec notre vaisseau spatial en rade. Histoire de vous mettre dans l’ambiance principale du jeu. Puisque vous allez devoir explorer les environs afin de chercher des ressources pour réparer le vaisseau. Je reviendrai sur ce point par la suite. Le jeu manque cruellement d’explications sur le véritable objectif du jeu. C’est à peine si on vous donne deux choix dans un vague message, suivre une route toute tracée ou partir tout azimute sans avoir d’objectif. Personnellement, le choix est vite fait. Je prends la route toute tracée pour atteindre le centre de la galaxie. On ne sait pas pourquoi ? Et, je ne le sais toujours pas d’ailleurs. Pour la partie histoire on repassera, car elle ne semble représenter aucun intérêt.

Gameplay, la vie dans le jeu

Concernant la jouabilité, j’ai un reproche à faire. Cela manque cruellement de nervosité selon moi. Puisque dans les phases de shoot en FPS, je trouve le jeu terriblement lent. Moi, qui plus jeune adorer fragué dans des jeux comme Counter Strike : Source ou Battlefield par exemple. Un point à revoir pour l’éditeur.

En fait, l’un des principaux objectifs du jeu, c’est de crafter. Cela consiste à puiser dans les ressources environnantes afin de créer un objet. En soit, l’idée n’est pas bête. C’est plutôt le côté rébarbatif de la chose qui peut rebuter pas mal de joueurs. Car vous allez passer votre temps à trouver de nouvelles ressources et à marchander pour vous faire de l’argent. Cependant, je ne suis qu’au début du jeu pour le moment. Peut-être qu’en avançant, d’autres objectifs se montreront à moi. En tout cas, pour le moment je trouve cela chiant.

A lire : Denuvo : le DRM le plus inviolable a été pénétré par des hackers

Pour aller plus loin

No Man’s Sky est encore tout frais et j’imagine qu’une communauté va rapidement se former pour, par exemple, commencer la création de mods. Cela permettrait de donner un coup de fouet afin d’augmenter l’intérêt du jeu. J’imagine très bien un mode Star Wars ou un mode chasseur de prime. Les possibilités sont quasi infinies, la seule limite étant l’imagination. Je reviendrais sur cette prise en main d’ici quelques jours ou semaines. Pour le moment, mes impressions sur le jeu sont mitigées. L’univers du jeu a beau être énormissime, il me paraît pour le moment bien vide.

Vidéo : Prise en main de No Man’s Sky

 

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.