Nintendo Switch, tout sur la nouvelle console hybride avec Nvidia 5


Hier, nous avions pu assister à la première présentation de la nouvelle console du japonnais. Une courte vidéo de 3 minutes nous présentait ainsi la Nintendo Switch. Les rumeurs qui circulaient ces derniers mois se sont confirmées. Néanmoins, la vidéo nous laisse sur notre faim, notamment par le fait que certains points essentiels ne sont pas évoqués. Comme par exemple, l’OS ou la partie hardware qui reste encore flou. Bien que Nvidia a dévoilé être le partenaire de la firme pour sa nouvelle console.

Nintendo Switch : Nvidia aux commandes, ciao AMD

Depuis 15 ans, la firme nippone travaillait avec AMD pour la conception des puces graphiques à destination de ses consoles de jeux. Cette fois, le choix s’est porté sur Nvidia. Ce dernier a le vent en poupe avec son architecture Pascal. Il faut reconnaître que les caractéristiques de ses puces sont pour le moins alléchantes. La firme au caméléon propose une puce puissante avec une consommation énergétique contenue. Nintendo ne pouvait pas faire l’impasse sur ces spécifications. De plus, Nvidia a prouvé son savoir faire notamment sur ses propres produits de salon avec la Shield Android TV ou encore ses propres tablettes du même nom. Ensuite, c’est cette dernière qui a communiqué sur la présence de sa puce maison à bord de la Nintendo Switch.

Nvidia communique « un peu » sur le travail accompli

Cependant, le caméléon a été plutôt avare en détails concernant l’architecture intégrée dans la Switch. Ainsi, les seuls informations mises en avant par la firme sont les suivantes :

La partie logicielle est personnalisée puisque nous avons travaillé sur un moteur physique, de nouvelles librairies, des outils dédiés, une nouvelle API NVN qui apporte une certaine légèreté pour des jeux mieux optimisés et plus fluides. La lecture vidéo bénéficie de l’accélération matérielle. Des optimisations ont été faites afin que le système d’exploitation communique le mieux possible avec le GPU afin d’accroître performance et efficacité.

Et c’est à peu près tout… En lisant un peu entre les lignes du communiqué, on est en droit de s’attendre à voir une puce équivalente à ce que l’on peut voir dans les tablettes de la marque. La dernière puce haut de gamme à destination de ces dernières se nomme Tegra X1. Nous avions d’ailleurs évoqué certaines rumeurs concernant l’architecture que pourrait utiliser la Nintendo Switch puisque il pourrait s’agir du Tegra X2. Sur son site, Nvidia avance d’ailleurs les spécifications de sa nouvelle puce Parker.

  • 256 Coeurs pour le GPU
  • Compatible OpenGL 4.5, ES 3.1 / DX12 / Nvidia Cuda 8.0 et Vulkan
  • CPU 2 coeurs Denver 2.0 et 4 coeurs ARM Cortex A57
  • Décodage / encodage matérielle H265 jusqu’à 4K 60 ips
  • Finesse de gravure 16nm FinFet

Cependant, rien n’est moins sûr. Il pourrait très bien s’agir d’une architecture totalement différente et repensée par Nvidia et Nintendo. Il faudra attendre de nouvelles informations pour voir si cela se vérifie.

parker-specifications

Parker spécifications

Concernant le système d’exploitation, Android ou OS maison ?

C’est le grand mystère, strictement rien dans les informations officielles ne montrent des éléments permettant de voir l’interface utilisateur. Donc je vais tenter de sortir ma boule de cristal et réfléchir un petit peu. Si on se base sur l’architecture utilisée par Nvidia, nous pouvons constater que celle-ci est très présente dans l’univers d’Android. Hors d’anciennes rumeurs pointées déjà vers cette possibilité. Alors bien entendu, il ne faudra pas s’attendre à la version que nous connaissons sur nos smartphones. De plus, de nombreux fork existent. D’ailleurs Amazon propose une version remaniée du petit robot vert sans la présence des applications de Google. En outre, cela permettrait d’économiser de sacrées sommes en R&D et développement de drivers, intégration du GPU dans un OS totalement personnalisé. De plus, Nintendo commence de plus en plus à débarquer avec ses apps dans le monde d’Android.

En revanche, Nintendo a toujours maîtrisé de bout en bout la partie software et pourrait récidiver dans le cadre de sa nouvelle console de jeux. Il faudra encore se montrer patient pour connaître tous les tenants et aboutissants.

Le Gameplay et les possibilités offertes par la Nintendo Switch

La firme a martelé dans sa vidéo les possibilités immenses offertes par la modularité de sa console. Cette dernière dispose d’une manette qui peut se séparer en trois modules. Nommé Joy-Con, le module du milieu (grip) permet de maintenir la partie gauche et droite qui dispose chacun d’un joystick et de 4 boutons. Il peuvent se transformer en manettes pour permettre de jouer à deux, pratique. Ensuite, un autre contrôleur a été présenté appelé Switch Pro Controller. Ce dernier semble être une manette destinée à jouer tranquillement dans son salon. Elle semble plus élaborer que la Joy-Con qui est plus nomade.

On continue avec la base qui elle aussi montre des signes de modularité. Quand le joueur décide de stopper sa partie sur sa TV, il a la possibilité de la continuer directement sur la partie tablette ancrée dans la base qui est branchée directement sur l’écran de télévision. La tablette semble être le centre névralgique du concept introduit par Nintendo. C’est là qu’on y met les jeux à l’aide de petite cartouches ressemblant beaucoup à des cartes SD. Les rumeurs avaient également vu juste à ce niveau là. Les différents connectiques semblent également présents sur la partie tablette.

Nintendo Switch modulaire

Nintendo Switch modulaire

Concernant la base, celle-ci doit certainement renfermer quelques secrets. Cette dernière me semble un brin épaisse pour ne servir que de support pour la tablette. Peut-être qu’un peu de hardware y est placé afin de donner un coup de fouet à la tablette lors de sessions de jeu sur grand écran. Mais là, je spécule entièrement.

Du multijoueurs en situation de mobilité et de l’E-Sport

La firme a montré que l’on peut jouer partout et également à plusieurs. Soit en se servant des Joy-Con, on a pu apercevoir la tablette fixée avec un support voiture en dessous d’une têtière. Ou alors chacun avec sa tablette Switch regroupé en cercle. A noter qu’une béquille est présente à l’arrière de la tablette pour la poser presque n’importe où. Pour finir là dessus, Nintendo semble également croire à l’E-Sport car on a pu apercevoir des joueurs en compétition à la fin de sa vidéo de présentation.

Les jeux, est-ce que les éditeurs ont répondu présent à l’appel de Nintendo ?

On a pu apercevoir de nombreux jeux dans la présentation, qu’il s’agisse de Mario, Zelda ou encore Skyrim. Les éditeurs semblent au rendez-vous. Il faudra voir quels seront exactement les titres présents lors de la sortie de la console prévue pour mars 2017. Néanmoins, on peut raisonnablement penser que le concept introduit par la Nintendo Switch leur a fait de l’oeil. Nous entendrons sans aucun doute parler de la lineup qui sera présente le jour J. En attendant, nous allons scruter la moindre nouvelle information qui fuitera les prochains jours…

Source : Nvidia

Crédit photo : Nintendo

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.