Nintendo Switch : du nouveau concernant sa fiche technique 1


Dire que la présentation officielle de la Nintendo Switch est attendue est un euphémisme. Cependant, plus les jours passent, plus nous en savons sur la console. Ainsi, selon certaines sources, la fiche technique de la console se précise. Nous laissant entrevoir ses entrailles et son mode de fonctionnement avec plus de précisions.

La fiche technique de la Nintendo Switch se précise, ce n’est pas une console très puissante

La firme japonaise n’est pas réputée pour mettre sur le marché des consoles de jeux disposant de performances phénoménales. Pour preuve, avec la Wii et la Wii U, Nintendo s’est surtout concentré sur le gameplay offrant ainsi aux joueurs une manière inédite de prendre le contrôle dans les jeux. Néanmoins, autant la recette a bien fonctionné pour la première console, la seconde a rencontré un succès bien moins évident. Toutefois, avec la Switch, le nippon veut à nouveau surprendre. Certes, les manettes remplacent les Wiimotes dans cette nouvelle console de salon. Mais la firme nous surprend avec une console qui peut aussi bien être jouer en mode console de salon et nomade.

Pour réaliser cette prouesse Nintendo qui avait l’habitude de travailler avec AMD pour ses puces graphiques. La firme a décidé de nouer un partenariat solide avec Nvidia. En effet, la firme au caméléon connaît un certain succès avec ses puces Pascal qui équipent sa dernière génération de carte graphique. Sauf que l’architecture retenue semble être la précédente. Une hérésie selon moi. Car la puce semble être similaire au Tegra X1 notamment présent sur la Nvidia Shield Android TV, sortie l’année dernière. Ce n’est pas tout. Voici les dernières informations communiqué par DigitalFoundry et repris par Eurogamer.

Détails sur le fonctionnement de la Nintendo Switch

Pour commencer, les informations qui suivent ne sont à priori plus des rumeurs. Les sources à l’origine de ces informations sont réputés d’une grande fiabilité. Nous savons maintenant que le SoC qui équipera la Nintendo Switch est une variante du Tegra X1, je dis une variante car son mode de fonctionnement a un peu changé. Lorsque la console de jeux est utilisé dans son dock, en mode « salon » donc. La puissance du GPU est à son maximum pour gérer un écran de TV disposant du Full HD (1920 x 1080 pixels). En revanche, si l’on retire la tablette qui est le cœur du concept. Le GPU perd la moitié de sa puissance initiale, afin de gérer l’écran de la tablette qui n’est qu’en HD (1280 x 720 pixels). Ce qui est en somme assez logique, quand on y réfléchit. Inutile d’utiliser toute la puissance du GPU, surtout que l’autonomie en prendrait un coup.

Comme le mentionne Eurogamer, nous passons à une puissance de 768 Mhz en mode dock à seulement 307.2 Mhz en mode nomade. Dans tous les cas, et au vu des précisions concernant les informations qui ont fuités. Il ne faudra pas s’attendre à une foudre de guerre comme les précédentes générations de consoles chez Nintendo.

Nintendo Switch : petit prix, faible puissance et VR

Source : EuroGamer

Crédit photo : Nintendo

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.