Napster : les origines du mal et le début des ennuis pour les majors


Napster est aujourd’hui un service de musical légal. Toutefois, cela n’a pas toujours été le cas. C’était d’ailleurs le premier service p2p a rencontré un tel succès durant la fin des années 90. Et le début des ennuis pour toute l’industrie du disque qui mettra du temps à se remettre de ce séisme.

La petite histoire de Napster et son héritage

C’était le premier logiciel p2p (peer to peer, pair à pair, un service de partage entre ordinateurs) permettant de partager de la musique. Bien qu’il était possible, par des moyens détournés, de partager autre chose, sa cible était bien la musique et rien d’autre. Imaginez-vous à la fin des années 90. Internet n’est qu’à ces balbutiements et se démocratise lentement. A cette époque, on surfait tous en 56k avec des modems qui faisait un boucan pas possible. Sans oublier la lenteur, avec des taux de transferts qui plafonnaient à 4 ko/s. Aujourd’hui, ce serait inimaginable de se connecter par ce biais là, tant le net a évolué et devenu plus gourmand qu’auparavant. Aujourd’hui on se plaint avec 1 Mbps (approx 120 ko/s).

 

Shawn Fanning, un brillant développeur, est à l’origine de Napster avec l’aide de quelques acolytes. Il doit probablement se douter qu’au moment de se lancer dans cette aventure, son idée allait provoquer une onde de choc à travers le monde entier. Et justement c’est ce qui va arriver puisque rapidement des millions d’utilisateurs à travers le monde vont se jeter sur Napster. La révolution du p2p était en marche et ouvrira la voie par la suite à bon nombre de protocoles. Internet a toujours été pensé comme étant un lieu de partage. Personne ne pouvait se douter à quel point c’était vrai, avant l’apparition du premier service p2p. Sans oublier le fait qu’à cette époque, aucune offre légale n’était disponible sur le Web. C’était la préhistoire.

Logiciel P2P Napster

Logiciel P2P Napster

La RIAA poursuivra rapidement le service de p2p le plus utilisé au monde

Lancé en 1999, Napster fut rapidement la cible de la RIAA, Recording Industry Association of America. Une organisation représentant les intérêts des majors, c’était prévisible. En effet, bien qu’à ces balbutiements, le p2p ne pouvait pas être considéré comme étant un moyen légal d’échange entre utilisateurs. Comme tout service de partage, ce sont les utilisateurs qui stockaient les fichiers et non les serveurs du service qui ne faisaientt que mettre en relation les clients.

Ensuite, après des poursuites judiciaires, le service qui a tenté de s’adapter dans un premier temps en mettant en place des filtres directement au sein de son moteur de recherche, fermera ses portes définitivement durant l’année 2001. Néanmoins, sa courte existence aura permis d’engendrer de nombreux autres services p2p. Kazaa, Gnutella et j’en passe.

L’héritage de Napster

Pour commencer, bien que le service dans sa version « illégale » ait disparu depuis 2001. La marque et son logo ont été racheté et passés entre plusieurs mains. Dernièrement, c’est la société Rapshody qui en dispose. Napster c’est à présent transformé en service légal de streaming musical. A la manière de Deezer, Spotify ou encore Apple Music. Il n’empêche que malgré l’aura dont disposait le service à la fin des années 90. C’est un acteur mineur du milieu du streaming. Malgré tout, le service a réussi à marquer d’une empreinte indélébile durant sa courte histoire.

Le p2p a beaucoup évolué et le secteur de la musique également

Aujourd’hui, il est facile d’écouter de la musique gratuitement. Spotify propose une offre accessible gratuitement par exemple. Sans oublier que YouTube permet notamment d’accéder à du contenu musical facilement. D’ailleurs, certains se servent de la plateforme de streaming pour télécharger des mp3. Les mentalités vis à vis du numérique ont beaucoup évolué, bien que le p2p soit encore très largement utilisé, notamment pour les films et autres séries TV. L’offre SVOD (service de vidéo en streaming par abonnement) étant, il faut le reconnaître, moins attrayante que son cousin musical.

Bien que des acteurs comme Netflix ou encore Amazon Prime Video tentent de répondre à toutes les demandes. C’est encore loin d’être gagné, la faute à une législation inadaptée, la chronologie des médias. Les choses avanceront forcément un jour. Il faudra juste se montrer patient.

Ce qu’il faut retenir de l’histoire de Napster et plus largement du p2p. C’est que cela aura permis de mettre en avant de nouveaux usages qui se sont développés avec la démocratisation d’internet. Des acteurs comme les majors ont du s’adapter à cette nouvelle loi dictait par les internautes. Cela ne s’est pas fait sans mal, et il reste encore du chemin à parcourir.

Source : WikiP2PFR

Crédit photo : Napster

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.