Mastodon attire également l’Etat qui décide d’ouvrir une instance


Mastodon, le Twitter ouvert, continue son petit bonhomme de chemin. Cette fois, l’État, par l’intermédiaire de la Direction Interministérielle Des Systèmes D’information Et De Communication – DINSIC, décide d’y ouvrir une instance.

Mastodon attire l’État français dans ses filets

Pour le moment, tout semble bien se passer pour Mastodon qui continue de faire son petit nid sur la toile. l’État décide même d’y ouvrir une instance, qui sera réservé aux agents de la fonction public. Du moins ceux qui détiennent une adresse mail en « .gouv.fr », précise la DINSIC sur Twitter…

 

J’ai déjà abordé le cas de Mastodon précédemment, pour faire simple, c’est un Twitter qui se veut libre et qui présente notamment la particularité d’être décentralisé. La censure est ainsi plus compliquée​ à mettre en oeuvre. De plus le nouveau réseau social est bourré de stéroïde car il permet 500 caractères contre 140 pour l’oiseau bleu. Chacun peut y héberger ce que l’on appelle une instance.

 

Ce premier pas ne semble pour le moment qu’être un test. Il faut obligatoirement disposer d’une adresse mail adéquate pour pouvoir s’y inscrire. Un exemple parlant de ce que permet Mastodon. Ainsi, la DINSIC garde le contrôle étant donné que seul le personnel habilité pourra prétendre utilisé cette​ instance.

Mastodon : le réseau social libre, qui veut surpasser Twitter

 

Crédit photo : Twitter/DINSIC

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.