Kaspersky OS : du “solide” pour les objets connectés


Basé sur un microkernel, Kaspersky OS est pensé pour être inviolable. Ce n’est pas un OS au sens strict du terme. Il servira à sécuriser les équipements réseaux des entreprises et il pourra également s’adapter aux objets connectés pour protéger correctement ces derniers. 

Kaspersky OS : un rempart infranchissable

Ainsi, la société compte mettre sur le marché un système capable de sécuriser les réseaux d’entreprise. Et cela en se greffant sur les équipements présents. Son fonctionnement n’est pas le même que pour Windows, Mac ou encore Linux puisque il n’est pas question de leur faire de l’ombre. Mais plutôt de répondre à une problématique de plus en plus grande. La sécurité des données informatiques. Il est souvent question de vols de données par des pirates, on se souvient du cas Yahoo. Néanmoins, le problème est bien plus large et tout le monde est concerné. Les objets connectés sont aussi des cibles privilégiés et utilisés pour mettre en panne de gros services présent sur le Web. Notamment, l’attaque récente de Dyn.

Partant de ce constat de plus en plus alarmant, la société Kaspersky s’est mise en tête de créer un système ultra sécurisé permettant de lutter efficacement contre ses attaques. C’est dans cette démarche que l’entreprise a mise au point Kaspersky OS. Sans interface graphique, tout se fait uniquement en ligne de commandes. Et les administrateurs réseaux pourront choisir quels modules utilisés puisque le système développé par la firme propose un éventail de package. Dans le but d’adapter la solution en fonction de l’environnement dans lequel sera installé l’OS. Le microkernel sur lequel est basé ce dernier lui permettra facilement de prendre place au sein des objets connectés. L’entreprise arrive à point nommer alors que les géants du Web tremblent encore après l’attaque DDOS dont ils ont été victime. Néanmoins, la solution est actuellement encore en développement.

Source : BlogEugeneKaspersky

Crédit photo : KasperskyLab

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.