iPhone : enregistrement des empreintes et photo du voleur On peut faire exploser l’iPhone à distance ?


Cette nouvelle actualité sur l’iPhone est plutôt insolite, il faut le reconnaître. Puisque il serait question pour Apple de mettre un dispositif permettant d’enregistrer les empreintes digitales d’un potentiel voleur. Et également de photographier celui-ci.

iPhone : voler c’est mal et Apple vous balance

Cela fait quatre ans qu’Apple a déposé un brevet, dans l’objectif d’assurer plus de sécurité auprès de ses utilisateurs. Puisque la firme propose un système antivol assez audacieux dans son fonctionnement. Car, il est question d’enregistrer les empreintes digitales du voleur et de prendre une photo de ce dernier. Ce brevet est pour le moins curieux, Apple Insider l’a étudié de prêt. Voyons ensemble comment compte opérer la firme pour que l’utilisateur finale puisse récupérer son précieux rapidement.

iphone touch id

iPhone Touch id

Tous les ans, des milliers de vols sont commis et les iPhones sont des cibles de choix, en cause leurs valeurs. La firme a donc décidé de travailler sur un dispositif permettant de mettre la main sur le voleur rapidement. Pour arriver à ce résultat, Apple a travaillé sur la collecte des données une fois la photo et l’empreinte capturées par l’appareil. Stockées sur un serveur, celles-ci peuvent être comparées avec une base de données policière par exemple. Dans le but bien entendu de voir si le voleur est déjà fiché pour pouvoir l’attraper facilement. Il faut reconnaître l’ingéniosité du procédé sur le plan technique.

A lire : Apple Watch 2 débarque à la rentrée

Collecte des empreintes et photo du voleur, légalement parlant est-ce faisable ?

Les données ainsi collectées sont sensibles surtout que dans la majorité des cas, il n’est pas dit que ce soit un vol. Partons du principe que vous avez bloqué l’appareil sur votre empreinte digitale. Un de vos amis ou un membre de votre foyer veut y jeter un œil, en appuyant sur le bouton home cela va déclencher automatiquement la photo et la capture de l’empreinte. Un faux positif en somme. Puisque l’appareil dans mon exemple n’a pas été volé. De plus, dans la plupart des pays où sont commercialisés les iPhones il serait compliqué voir impossible de croiser les données avec des serveurs appartenant à des services de police. En tout cas, le projet est bien dans les cartons et si un jour la législation ainsi que l’opinion publique est plus clémente, il est fort probable qu’Apple dégaine cette solution antivol.

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.