Gossip : la CNIL met en demeure l’éditeur de l’app


La CNIL vient de mettre en demeure l’éditeur de l’application Gossip. Cette dernière sème une certaine polémique puisque elle permet de raconter des potins sur n’importe qui. Et ceux, même si cette personne n’utilise pas l’application. L’éditeur est accusé de plusieurs manquements à l’égard de son application.

Gossip : l’application polémique se fait taper sur les doigts

C’est le genre de potins dont ce serait passé l’éditeur de l’application. Puisque ce dernier ne semble pas se conformer à la loi notamment sur le traitement des données personnelles. La CNIL (Commission Nationale Informatique et Libertés) a décidé de mettre l’éditeur devant ses responsabilités comme le révèle le journal Le Monde. Tout d’abord connaissez-vous Gossip ?

C’est quoi Gossip ? Pourquoi la CNIL s’intéresse-t-elle à l’application ?

Pour commencer, il est reproché à l’éditeur de ne pas respecter la vie privée des personnes visées, ainsi que la collecte abusive des numéros de téléphone. Car l’application fonctionne de la manière suivante. En créant votre compte, vous pouvez raconter ce que vous voulez sur n’importe qui et de manière totalement anonyme. Ainsi, la personne visée ne saura pas d’où vient ces rumeurs à son encontre. En outre, il est également possible que la personne visée ne sache rien de ce qui se raconte. C’est bien là le problème car l’entourage pourrait tomber sur ces ragots et en être sensibiliser. C’est-à-dire que le regard que porteront ces personnes sur la victime pourrait en être complètement transformé. Sans oublier que les principales cibles de l’app sont les mineurs. Dans un environnement scolaire, les retombées peuvent rapidement devenir catastrophiques.

D’ailleurs, la CNIL souligne ce fait :

N’ayant pas l’application, y compris mineur, peut faire l’objet de calomnies susceptibles de déstabiliser son entourage et de lui porter un grave préjudice, sans en être informée et sans réel moyen d’action vis-à-vis de l’émetteur comme des récepteurs de la rumeur

Ensuite, concernant la collecte des numéros de téléphones, la CNIL révèle que les numéros stockés dans le répertoire des smartphones sont littéralement fouillés par Gossip. Et cela, sans consentement de l’utilisateur. L’éditeur W.M.G. est donc sommé sous un délai d’un mois de rectifier ce qui lui est rapproché. Nous verrons dans les prochains jours ou semaines la position de l’éditeur à ce sujet.

Source : Le Monde

Crédit photo : Google Play Store

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.