Google Traduction s’améliore avec des réseaux neuronaux


Google Traduction ou Translate existe depuis de nombreuses années, mais ne fait pas l’unanimité. Le géant de la recherche poursuit ses efforts afin de l’améliorer pour qu’un jour tout le monde puisse se comprendre sans problème. 

Google Traduction en passe de devenir plus intelligent

Lancé en 2006, le service de traduction de la firme multinationale américaine ne fait toujours pas l’unanimité. Il est clair que lorsque l’on a besoin d’une traduction, on se rend vite compte que le service est assez limité. Cela dépanne pour une traduction approximative certes, mais cela n’est pas suffisant. Surtout que de nos jours, les services de ce type se multiplient. Google a donc décidé de réagir et s’améliorer afin de proposer des traductions plus intelligentes et plus pertinentes.

C’est sur son blog que le géant de la recherche a dévoilé ses explications complètes. Ce dernier annonce le GNMT (Google Neural Machine Translation system). C’est une technologie basée sur l’intelligence artificielle dont les progrès sont de plus en plus rapides. Un ingénieur de la société a d’ailleurs déclaré que « le GNMT peut encore faire des erreurs importantes qu’un humain ne ferait jamais. Comme oublier des mots, traduire des noms propres, des termes rares ou encore traduire des phrases sans prendre en compte le contexte du paragraphe ou de la page. » Néanmoins, les améliorations sont importantes. Et ressemblent de plus en plus à ce qu’un être humain pourrait dire. Google a d’ailleurs dévoilé un graphique montrant la qualité de la traduction de cette méthode face à l’ancienne (PBMT) et à l’être humain en fonction de la langue utilisée.

Ce procédé est toujours en cours de test mais annonce de belles promesses. Si cela se confirme, cela permettrait de diminuer grandement les erreurs de 55 à 85%. La traduction ne se fera donc plus littéralement mot à mot. Mais tentera de chercher un sens réel à une phrase. Google en profite pour annoncer le lancement de la technologie GNMT pour le chinois vers l’anglais. A savoir les langues parmi les plus utilisées. En effet, les « traductions automatiques du chinois vers l’anglais représentent environ 18 millions de traductions par jour. » Les autres langues, comme le français entre autres, devraient suivre le pas rapidement.

SOURCE

Aimant les films et séries, je parcours l’actualité pour vous parler des nouveautés ou des tendances du moment. Me trouvant jamais très loin de mon smartphone ♥, je fouine sur le web à la découverte des dernières sorties.