La gamme de SoC de Xiaomi se dévoile 2


Xiaomi prend le même chemin que Huawei ou encore Samsung. C’est à dire que le constructeur souhaite produire ses propres SoC sous ARM à destination de ses smartphones. Sans doute pour avoir un contrôle total sur le hardware.

Xiaomi : des SoC pour le haut de gamme et le milieu de gamme

Le fabricant chinois emboîte le pas d’autres constructeurs pour sans doute s’émanciper de Qualcomm. Car la plupart de ses terminaux utilisent des solutions issues du fondeur américain. Sans oublier que ce dernier est en ce moment dans la tourmente. Notamment en raison de licences et de suspicions d’abus de position dominante. D’ailleurs, son compatriote Apple est en train de régler quelques comptes à ce sujet avec Qualcomm.

V670 : pour le milieu de gamme

Mais rentrons dans le vif du sujet concernant la partie hardware. GizmoChina révèle quelques informations au sujet des SoC que développent Xiaomi, du nom de Pinecone. Deux variantes sont actuellement en plein développement. On commence par le V670 gravé en 28 nm. Il est question d’une architecture octo-core ARM Cortex-A53 qui sera pourvue d’un GPU Mali-T860 MP4. J’imagine que celui-ci sera destiné aux terminaux milieu de gamme, voir peut-être d’entrée de gamme. Le Mi 5c est d’ailleurs attendu avec un processeur de ce type. On peut comparer le V670 avec un Snapdragon 808 présent notamment dans les Nexus 5X.

 

Et le V970 pour le haut de gamme

Tandis que le second SoC, le V970, est plus ambitieux. Gravé en 10 nm FinFET, il dispose de 4 coeurs ARM Cortex-A73 et 4 cœurs Cortex-A53. Une cadence de 2.7 Ghz au maximum est évoquée, tandis que le GPU est un Mali-G71 MP12. Celui-ci devrait rentrer en concurrence frontale avec des SoC comme le Snapdragon 835. Le V970 est attendu pour être intégré dans les Mi 6s et Mi Note 3.

Xiaomi veut d’avantage avoir de contrôle sur ses terminaux

Les raisons qui poussent le chinois à disposer de ses propres SoC me semblent évidentes. Tout d’abord, celui-ci aura la main mise sur toute la partie hardware et software. Car rappelons-le l’un des principaux problèmes lorsqu’une nouvelle mise à jour est disponible pour Android, ce sont les drivers et divers développements nécessaires à l’intégration complète du SoC dans l’OS. Ensuite, les raisons économiques y sont probablement aussi pour quelques choses. Xiaomi est reconnu pour tirer les prix vers le bas au maximum quitte à ne dégager que peu de marges sur la vente de ses appareils. De plus, le fabricant pourra retirer ou ajouter des fonctionnalités de ses SoC Pinecone. Et ceux-ci dans le but d’optimiser la production en fonction du cahier des charges requis selon le smartphone.

Source : GizmoChina

Crédit photo : GizmoChina

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.