Fuchsia, Google pourrait-il remplacer Android et Chrome OS ?


Google préparerait dans le plus grand secret un nouvel OS baptisé Fuchsia qui serait amené à être utilisé dans l’internet des objets. Pas seulement, car l’OS semble suffisamment abouti pour faire d’avantages de choses et pourquoi pas remplacer Android et Chrome OS. Celui-ci ne tournerait pas sous Linux.

Fuchsia : le nouvel OS que développe Google

C’est une petite bombe qu’a trouvé Hacker News, ensuite relayé par Android Police. Puisque il s’agit là d’un nouveau système d’exploitation que développerait Google dans le but de l’amener dans l’IOT « l’internet des objets ». Celui-ci aurait également la capacité d’être compatible avec l’architecture de nos smartphones, tablettes et même les ordinateurs. Par contre, le noyau utilisé n’est pas Linux, contrairement à Chrome OS et Android. Ce qui est étonnant puisque Google s’est toujours tourné vers le pingouin jusqu’à présent. A la place, il a décidé de se tourner vers un noyau Magenta basé sur LittleKernel.

Où en est le développement de Fuchsia ?

Le projet de Google est Open Source et dispose d’une page GitHub. Il est déjà possible de compiler l’OS si vous souhaitez le tester. Ensuite, l’interface utilisateur de Fuchsia se base sur Flutter et Dart pour le langage de programmation. Le nouvel OS de Google est compatible avec l’ARM 32 et 64 bits et processeurs X86_64. Sachez également qu’une version pour le Raspberry Pi 3 est déjà sur les rails.

Pourquoi Google souhaite disposer d’un OS supplémentaire ?

C’est la question la plus intéressante ! Tout d’abord, à première vue, on pourrait dire aucun intérêt pour Google. Car en plus d’Android et Chrome OS, le géant dispose d’une société sœur du nom de Nest. Celle-ci a lancé il y a quelques mois de cela une version open source de Thread du nom d’OpenThread. Fuchsia, comme vous vous en doutez surement, ferait ainsi doublon avec ce dernier. Puisque, les deux sont à priori dédiés à l’IOT. On en arrive donc à la seconde réflexion.

Google pourrait en réalité remplacer tous ses OS existants. Si l’initiative parait audacieuse, c’est mal connaître le géant de la recherche. Parce que ce dernier remet souvent en question ses services et va de l’avant en permanence. Et cela lui permettrait de disposer là d’une arme redoutable face à Windows 10, qui se décline sur tous types de terminaux, du smartphone au PC. Fuchsia pourrait devenir comme Windows 10 pour Microsoft, un OS unique pour que la firme est une base commune pour tous les développements. Bien sûr, ce n’est que pure spéculation. Si ça se trouve, Fushia n’est rien d’autre qu’un projet mineure. Dans tous les cas, les mois qui viennent seront propices à de nouvelles rumeurs que je relaterai bien entendu.

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.