Piratage : Erreur 404 sur Zone-Téléchargement Bon en vérité c'est 522, mais l’effet est le même 5


Une nouvelle page se tourne dans l’histoire du direct DL. Zone-Téléchargement n’est plus. Les autorités ont décidé de fermer le sulfureux site de téléchargement illégal. Ce dernier était très prisé par les utilisateurs qui ne souhaitaient pas passer par le P2P jugés souvent trop risquer pour ces derniers.

Zone-Téléchargement : clap de fin, ou pas ?

Qui a dit que le piratage c’était du passé ? Certainement pas les utilisateurs assidus de Zone-Téléchargement qui prenaient plaisir à télécharger de la musique, des films / séries, ou encore des jeux. La caractéristique principale de ce site c’était de passer par des plateformes d’hébergements de fichiers. Ainsi, les utilisateurs n’avaient pas à partager les fichiers téléchargé comme cela existe avec le P2P. Ce procédé est également plus sécurisant pour les internautes. Car la HADOPI n’a aucun moyen de connaître les adresses IP par ce moyen de téléchargement. Le site n’hébergeait pas directement les fichiers puisque il servait en réalité de catalogue. Cela passait par des sites comme Rapidgator ou encore 1Fichier etc…

Le rideau est tombé

Sauf que maintenant c’est fini, le site ne semble plus accessible à l’heure actuelle. Les utilisateurs devront se débrouiller autrement. D’ailleurs, ces derniers se sont manifestés à travers les réseaux sociaux afin de montrer leurs mécontentements. Les autorités, via la SR (service de recherche) de Toulouse, et le C3N (le centre de lutte contre les criminalités numériques) ont collaboré pour parvenir à ce résultat. Dans le Tweet, un montant de 75 millions d’euros de préjudices est mentionné. Sans que l’on sache réellement de quel chapeau est sorti ce chiffre.

Tandis que les administrateurs du site semblent ne pas avoir été interpellé par la gendarmerie. Sur Facebook un message posté par ces derniers indiquent qu’ils travailleraient à résoudre le problème. Quelque chose me dit qu’ils vont avoir du mal dans l’immédiat. Cependant, si les autorités ne sont pas parvenues à retrouver leurs pistes, un éventuel retour est toujours possible, sous un nom différent. Certains sites de téléchargements changent de pays pour l’hébergement et le nom de domaine subit également ce changement. Nous verrons dans les prochains jours quel sort est réservé aux administrateurs. Dans le cas où ils auraient été finalement appréhendé.

Source : Twitter & Facebook

Crédit photo : Facebook

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.