Elon Musk fonde Neuralink, pour nous implanter un ordinateur dans le cerveau


Elon Musk est un homme plein de surprises. C’est peu dire. Alors que sa dernière invention en date permet de creuser des tunnels. Cette fois, il revient sur le devant de la scène avec une nouvelle société : Neuralink. Cette dernière devrait ni plus ni moins nous permettre une interaction homme / machine à l’aide d’implants cérébraux.

Elon Musk : des implants dans le cerveau pour communiquer avec un ordinateur

L’homme enchaîne les projets plus fous les uns que les autres. Ainsi, l’homme a la tête de Tesla ou encore SpaceX qui creuse des tunnels revient cette fois avec un projet qui nous permettrait des interactions avec les machines / ordinateurs. Notamment via des composants qui seraient implantés directement dans notre cerveau. Ainsi, la société du nom de Neuralink est spécialisée dans la recherche médicale. Comme le révèle Engadget. Elon Musk avait déjà précédemment sous entendu que l’avenir de l’Homme serait d’évoluée à l’image des cyborgs. Mi Homme mi Machine. Il semblerait désormais que le personnage passe à l’acte en créant la société sur ses propres deniers.

 

Plusieurs universités seront de la partie afin d’apporter leur soutien au projet. Tandis que des spécialistes dans le domaine des neurosciences sont cités : Dr Venessa Tolosa, le professeur Philip Sabes et le professeur Timothy Gardner entre autres.

A quand une démonstration ?

Avant de parler d’améliorer l’espèce humaine via des implants cérébraux. Il serait question de mettre au point un dispositif capable de vaincre des maladies comme Parkinson ou encore l’épilepsie. Ensuite seulement nous pourrons espérer voir débarqué une interface cérébrale capable de communiquer avec des ordinateurs. Elon Musk et Neuralink étant persuadés que l’avenir de l’humanité passera par ce type de concept. Au risque, un jour peut-être, de disparaître à cause de nos propres inventions. Le scénario de Battlestar Galactica, pour ceux qui connaissent.

 

L’IA est au centre de toutes les intentions. Beaucoup craigne ce qu’elle serait capable de faire d’ici quelques années. D’ailleurs, de nombreux géants se sont réunis sous une bannière commune. Dans le but justement de mettre certains travaux en commun. Tandis que l’éthique fait partie intégrante des préoccupations de Partnership on AI. Lorsque l’on voit également les progrès significatifs en matière de robotique, coucou Boston Dynamics. Nous avons sans doute raison de nous méfier de ces diverses avancées.

Source : Engadget

Crédit photo : Tesla

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.