Denuvo : le DRM le plus inviolable a été pénétré par des hackers


Depuis quelques temps déjà, Denuvo, la plus coriace des protections anti-piratage de jeux vidéo faisait peur aux hackers. Maintenant, cela ne sera plus le cas car un groupe de pirate en est arrivé à bout, donnant dans la foulée des suées froides à l’industrie du jeux vidéo.

Denuvo : explications, jeux concernés

Les plus gros jeux vidéo appelés également les jeux AAA bénéficient d’une telle protection comme Fifa, Doom, Rise of The Tomb Raider… Le principe est simple. Denuvo est une solution sous forme de DRM qui propose une protection contre le piratage. Car par le passé, l’industrie vidéo ludique perdait énormément d’argent notamment à cause du P2P. C’est une société autrichienne du même nom qui édite ce logiciel. Denuvo était perçu comme l’ennemi à abattre pour les hackers. Tandis que pour les gros éditeurs, celui-ci était comme un rempart qui protégeait leurs juteux revenus. En revanche, cette protection efficace se paye très cher. A présent, ces jeux ne seront plus protégés par leur rempart numérique, ou du moins plus aussi efficacement puisque ce dernier vient d’être piraté. Pour être plus précis, voici ce qui s’est passé durant le weekend dernier.

Voksi, un jeune hacker bulgare de 19 ans

C’est la prouesse d’un jeune homme d’à peine 19 ans qui a mis à terre cette protection censée être inviolable. En fait, il a plutôt eu dans l’idée de contourner le DRM en exploitant une faille présente à l’origine dans les jeux issus de la plateforme Steam. En faisant croire à cette dernière que le jeu qui a été lancé était bien un jeu authentique. Alors qu’en réalité, c’était bien un jeu piraté. La méthode était astucieuse, il faut le reconnaître. Malheureusement pour lui, Denuvo a entre temps colmaté la brèche dont le bulgare s’était servi.

via GIPHY

CPY, un groupe de pirate à la rescousse

Et comme un retournement de situation peut en cacher un autre, un groupe de pirate du doux nom de Conspir4cy “CPY” a réussi un tour de force. Puisque ils sont parvenus à pirater définitivement le DRM du jeu Rise of the Tomb Raider. Le message semble clair. Dorénavant, l’industrie du jeux vidéo ne pourra plus se sentir en sécurité. Voksi a d’ailleurs commenté cet exploit en ajoutant que les jeux futurs disposant de cette même protection ne prendront plus que quelques jours ou semaines au pire pour être piraté.

A lire : QuadRooter, est-ce une menace sérieuse ?

Quel avenir pour Denuvo ?

L’avenir paraît bien sombre pour la firme autrichienne qui se retrouve dos au mur. Car même si la firme peaufine son DRM pour les prochaines grosses sorties de jeux, les pirates l’attendront au tournant. Puisque ils sont arrivés une fois à casser la protection, ils y arriveront probablement encore et encore. Sauf si bien sûr Denuvo arrive à fortifier de manière bien plus poussé son DRM. La guerre entre les hackers et Denuvo ne fait que commencer. Des groupes comme CPY sont nombreux sur la toile. L’enjeu pour la société est énorme. Car il est vital pour cette dernière de prouver à l’industrie qu‘elle est toujours le rempart solide qu’elle a été jusqu’à présent. Sinon elle risquera de perdre ses clients, entraînant de ce fait la société dans le néant.

Source

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.