Daydream View : Le casque de réalité virtuelle de Google


Google a profité de sa conférence hier soir pour présenter son casque de réalité virtuelle Daydream View plus élaboré que le Cardboard. La solution du géant de la recherche intègre une télécommande afin d’interagir avec le contenu visualisé.

Le premier « véritable » casque de réalité virtuelle de Google

Plusieurs points étaient à l’honneur durant la conférence de Google hier soir. Pour commencer, l’intelligence artificielle était au cœur de l’événement. Google Assistant sera la colonne vertébrale d’Android à l’avenir. Néanmoins, la conférence a également mis à l’honneur Daydream View, le casque dédié à la plateforme de réalité virtuelle du géant de la recherche. Celle-ci se veut simple et intuitive à l’image du Cardboard que la firme met en avant depuis maintenant quelques années. Ce n’était qu’un simple bout de carton avec des lentilles afin de nous permettre de nous plonger dans le contenu qu’offre le Play Store ou les vidéos 360 de YouTube. Une application dédiée était d’ailleurs également proposée et l’est toujours bien entendu.

Daydream inclus à partir d’Android 7.0 Nougat

Avec le nouveau casque dédié Daydream View, Google veut aller plus loin dans l’immersion. Pour commencer, ce dernier est directement intégré à la dernière version de l’OS Android 7.0 Nougat. Ensuite, concernant le casque en lui-même, du tissu est utilisé comme matière principale. La légèreté semble être au centre des préoccupations au moment de sa conception. La télécommande est rangée à l’emplacement du smartphone lorsque il n’est pas utilisé. Ensuite, ce dernier est composé de capteurs de type gyroscope, ainsi que de boutons et d’une surface tactile.

Le casque Daydream View n’est pas autonome à l’instar du HTC VIVE ou du RIFT. Car ce dernier fonctionne avec l’aide d’un mobile « Daydream Ready ». L’appairage entre le smartphone et l’appareil se veut également très simple. Nous avons hâte de mettre la main dessus pour voir ce que cela donne en terme d’immersion.

Au niveau de sa disponibilité et son tarif, la firme s’est montrée évasive. Les seules informations dont on est sûre, c’est que le casque sera proposé à partir de 79$ à partir de novembre. Néanmoins, aucune idée des pays où sera commercialisé le Daydream View au moment de son lancement.

Quels contenus pour le Daydream View ?

daydream-view-streetview

Pour le moment, la firme pousse surtout ses propres solutions. Puisque l’on a pu voir en action durant la conférence plusieurs exemples Made by Google. Comme YouTube avec les vidéos en 360°, Play Movies, Google Photos et une version de Streetview plutôt réussite pour son côté très immersif. Si il y a une chose dont nous n’avons pas peur concernant la plateforme, c’est bien le catalogue de contenu mis à disposition. Car le contenu développé pour le Cardboard sera certainement réutilisé pour le nouveau casque de la firme.

daydream-view-gunjack-2

Cependant, d’autres partenariats sont également en cours. Google a montré par exemple Gunjack 2 dont le premier opus était déjà disponible sur la Gear VR. Signe que les éditeurs sont déjà en train de travailler sur le concept de Google. Nous reviendrons sur le contenu dès que le casque sera mis à disposition où lors des différentes communications des éditeurs à ce sujet.

daydream-view-services-google

Un résultat bluffant

Ce n’est pas tout. Les différentes démonstrations de contenu qui ont eu lieu lors de la conférence nous ont vraiment bluffé. Le produit a l’air d’être très réactif lors des mouvements. Ainsi que les graphismes qui ont l’air très travaillé alors que nous sommes tout de même sur une plateforme mobile. La démo a très certainement une base de Snapdragon 821, le SoC de Qualcomm présent sur les smartphones Pixel. Ce qui nous amène aux smartphones Daydream Ready dont nous avons parlé plus haut.

La certification Daydream, encore floue pour le moment…

La certification Daydream Ready n’a pas encore dévoilé toutes ses spécificités. La firme n’ayant pas communiqué dessus. Néanmoins, elle a été mentionné lors de la conférence. Ce qui est déjà une preuve de son existence.

Pour commencer, nous savons que les deux Pixel disposent de cette certification. Si l’on se base sur la fiche technique des smartphones de Google, nous pouvons en déduire plusieurs choses. Déjà, il faut disposer d’un terminal sous l‘OS Android 7.0 Nougat au minimum. Concernant la définition des dalles, il semblerait que cela commence avec du Full HD. Cette dernière caractéristique semble très importante car pour fonctionner de manière optimale, il est important que la définition soit la plus élevée possible. Ce n’est pas le seul facteur, il faut également bénéficier d’un couple CPU/GPU performant sans que l’on sache réellement les prérequis que fixera Google en la matière.

La firme de Moutain View nous informe également que les futurs smartphones qui seront disponibles auront la mention Daydream Ready. Si bien entendu les prérequis de la firme sont correctement suivis. Nous en saurons probablement d’avantage rapidement. Google dispose avec Daydream View d’une proposition afin de démocratiser la réalité virtuelle suffisamment solide pour populariser la solution rapidement. Car le marché se cantonne pour le moment qu’à une toute petite frange de la population principalement fortunée il faut le reconnaître. Cependant, la firme peut s’estimer confiante dans le succès de son produit. Nous ne voyons pas d’autres acteurs ayant une plateforme de VR aussi solide et simple d’accès que celle de Google.

Source : YouTube

Crédits photos : YouTube

 

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.