L’Arcep publie l’observatoire des marchés du 2nd trimestre


L’autorité de régulation des télécoms (Arcep) vient de publier l’état des services de communications électroniques en France. La tendance est toujours à la baisse. 

Arcep : les factures des français toujours en baisse

L’Arcep est l’autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Ce dernier a publié jeudi dernier son observatoire des marchés des communications électroniques pour le deuxième trimestre 2016. Dans cette publication, il nous dévoile notamment un graphique dévoilant le montant de la facture téléphonique moyenne mensuelle des français depuis 2011. Les données sont claires, les chiffres sont en baisse constante depuis cinq ans.

C’est le mobile dont la baisse est la plus notable, passant de 25,2 euros par mois au premier trimestre 2011 contre 16 euros par mois pour le premier semestre 2015. Ce qui représente une chute de 9,2 points, dont une des raisons a surement été l’arrivée sur le marché de Free Mobile en 2012, mais aussi la démocratisation des forfaits illimités à faible coût. Côté ligne fixe, la baisse est là aussi puisque le coût moyen mensuel était de 35,6 euros au premier trimestre 2011, alors qu’il n’est plus que de 31,9 euros par mois au second trimestre 2016.

Le trafic mobile monte en flèche

Cette publication nous donne une autre information intéressante. Même si ça ne va surprendre personne. Le trafic de téléphonie mobile explose. Et laisse loin derrière le trafic des fixes qui lui poursuit sa chute libre. Alors que les deux données étaient proches sur 2011 et 2012. On voit nettement une cassure qui a eu lieu au milieu de l’année 2012. Depuis, la tendance est la même. A ce jour, le trafic de téléphonie fixe n’est que de 19.206 millions de minutes. Alors que les utilisateurs passent 41.637 millions de minutes sur les mobiles.

La consommation  data explose

Au deuxième trimestre 2016, le trafic mensuel moyen de données consommés sur réseaux mobiles étaient de 1.801 mégaoctets. Cela représente une variation de plus de 60% par rapport à la même période l’année dernière. Ce chiffre a littéralement explosé durant la dernière année écoulée. Cela est notamment dû aux nombreux clients se connectant sur le web en 3G ou en 4G via leurs mobiles.

Les messages reviennent dans la course

Autre chiffre un peu plus étonnant cette fois, c’est le nombre de messages qui augmentent. En effet, le nombre de SMS au second trimestre 2016 est de 51,6 milliards. Soit une hausse de 1,1 milliard en un an. Toutefois, on apprend que “la consommation moyenne est stable depuis la fin de l’année 2012 à un niveau d’environ 250 SMS par client et par mois.” Les différentes messageries instantanées telles que Hangouts, iMessage ou encore Messenger n’ont pas encore eu raison du vieux SMS.

Source : Arcep

Crédit photo : Topsy & Arcep

Aimant les films et séries, je parcours l’actualité pour vous parler des nouveautés ou des tendances du moment. Me trouvant jamais très loin de mon smartphone ♥, je fouine sur le web à la découverte des dernières sorties.