Les Apple Watch interdites aux réunions ministérielles au Royaume-Uni


Plusieurs ministres britanniques seraient en possession d’une Apple Watch. Ils sont désormais dans l’obligation de ne pas les porter lors des réunions ministérielles. En effet, le risque d’écoute à travers ces appareils serait trop important. 

Les ministres interdits d’Apple Watch au Royaume-Uni

L’Apple Watch est la montre connectée la plus populaire sur le marché. La firme à la pomme a d’ailleurs dévoilé son second modèle le mois dernier lors de sa keynote. Malgré que le marché des montres connectées ne marche pas aussi bien qu’espéré, de nombreux ministres britanniques détiennent le modèle d’Apple. Ils sont désormais priés de les laisser chez eux d’après le site Telegraph. En effet, ces derniers se sont vu interdire purement et simplement le port de leur Apple Watch car il y aurait un trop gros risque d’espionnage par les russes.

C’est Theresa May qui est au cœur de cette décision. Celle qui est désormais à la tête du Parti Conservateur a sonné la fin de ces wearables dans les réunions du ministère en Grande Bretagne. Cela s’ajoute à présent à l’interdiction existante concernant les smartphones. Elle s’explique en évoquant le fait que tous les objets connectés, quel qu’ils soient sont par définition et évidence connectés continuellement à d’autres appareils. Cela augmente donc le risque d’écoute et de piratage par des hackers expérimentés pour réaliser de telles violations de données. L’ensemble des ministres devront donc enlever leur montre de leur poignet désormais avant d’entrer dans la salle de réunion se trouvant sous haute protection.

Source : Telegraph

Crédit photo : Keynote Apple

Aimant les films et séries, je parcours l’actualité pour vous parler des nouveautés ou des tendances du moment. Me trouvant jamais très loin de mon smartphone ♥, je fouine sur le web à la découverte des dernières sorties.