Apple, optimisations fiscales et 13 milliards d’Euros réclamés Si l'Irlande n'en veut pas, nous on ne dit pas non 1


Apple, comme d’autres grandes multinationales, dispose de nombreuses combines légales ou « borderline ». Afin d’échapper un maximum au fisc des différents pays où ses précieux produits sont distribués. Parfois ça marche et parfois ça casse. L’UE sanctionne l’Irlande pour des pratiques d’optimisations fiscales douteuses. En obligeant le pays a réclamé 13 milliards d’euros à Apple.

Apple et l’Irlande, les optimisations fiscales

Il existe des entreprises pour lesquelles il fait bon vivre de distribuer ses produits en Europe. Apple fait parti de cette élite, souvent pointée du doigt pour ces pratiques fiscales coulantes, les GAFA n’ont jamais eu à vraiment passer à la caisse. A croire que la roue tourne à présent, puisque 13 milliards d’Euros sont réclamés par la commission européenne. A un détails près, c’est le pays qui a offert cette flexibilité fiscale à Apple qui devrait empocher l’argent. Puisque c’est l’Irlande qui a permit ce beau geste à l’une des plus grandes entreprises du monde. Et comme si cela ne suffisait pas, le pays compterait faire appel de cette décision. Non pas parce qu’elle veut réclamer d’avantage d’argent, mais pour continuer sur cette belle lancée. Situation invraisemblable pour les entreprises payant elles leurs impôts comme tout le monde. D’ailleurs, comment cela a-t-il été rendu possible ?

Optimisations Fiscales

Mo Money’s Mo problem’s

Apple envisage de faire appel de cette décision qu’elle juge absurde

La commission européenne juge que c’est une aide d’Etat illégale. Jamais une aussi grosse sanction n’avait été prononcé par la commission vis-à-vis d’une société. 3 ans maintenant que la commission enquête et cela mène à une amende extrêmement salée pour Apple. D’ailleurs, le principal intéressé ne souhaite pas en rester là. Tim Cook, le CEO de la firme, a d’ailleurs commenté cette décision de la façon suivante. Voici ses propos : « foutaise politique », « le gouvernement (irlandais) va prendre la bonne décision, se tenir debout avec nous et riposter ». Propos recueillis par le quotidien, Irish Independent.

Il ne reste plus qu’à patienter bien sagement concernant l’appel que compte faire Apple et l’Irlande. Bien qu’il paraisse peu probable que la sanction prononcé puisse s’effacer comme par enchantement. Cette histoire d’optimisations fiscales est le reflet des pratiques ayant court dans certains pays d’Europe. Il semblerait que la commission ait sonné la fin de la récréation. Les multinationales vont devoir se mettre au pas. Le prochain dans le collimateur serait Amazon.

Source

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.