Android Things : Google présente l’OS dédié aux objets connectés Google est partout


Google souhaite placer le petit robot vert dans la prochaine génération d’objets connectés. Dans le but de les rendre plus intelligents et autonomes. La firme présente Android Things, un OS dédié aux « smart device ».

Android Things : un nouvel OS pour rendre les objets connectés intelligents

Les objets connectés font de plus en plus partie de notre vie quotidienne. Pourtant nous n’en sommes encore qu’au début. Il envahissent notre quotidien notamment en entrant dans nos maisons. Nous pouvons contrôler à distance les lumières, les volets électriques, la porte de garage, les haut-parleurs et encore tant d’autres choses. Ce qui n’était encore qu’un rêve il y a de cela 10 ans à peine, est devenue une chose totalement normale aujourd’hui. Toutefois, comme je le disais, nous sommes encore à la préhistoire et nous ne faisons qu’effleurer les possibilités qui s’offrent à nous. Google semble prendre la pleine mesure de ce que son expertise pourra offrir à ce marché. Notamment via des partenariats avec les divers constructeurs.

On sait qu’avec Home, la firme dispose de solides soutiens afin de contrôler de nombreux objets connectés, Samsung SmartThings ou encore Philipps avec sa gamme d’ampoule connectée Hue. Cependant, la firme a beaucoup d’autres partenaires, bien entendu. Ensuite, avec Android Things il est fort probable que la firme souhaite aller encore plus loin, comme le relate TheVerge. Ce n’est d’ailleurs pas un nouvel OS à proprement parler. C’est plus un rebranding, le nom précédent était Brillo. Cela ne vous dit peut être rien, ce dernier était déjà basé sur Android et devait servir à équiper des objets connectés. En revanche, il n’a guère eu beaucoup de succès, puisque on ne trouve aujourd’hui pas vraiment d’appareils qui tournent sur cet OS.

Android Things n’est pas à confondre avec Android

Le fonctionnement n’a strictement rien à voir avec l’OS des smartphones. Ou encore Android Wear. Il faut voir Android Things comme un élément tournant en tâche de fond. L’OS sera aussi discret que possible, un peu comme les appareils qu’il sera censé équiper. Exportant leurs données vers un serveur qui les traitera. Contrairement à Brillo, ce nouvel OS fera partie intégrante des outils de développement traditionnel. Offrant ainsi une plus grande visibilité et un environnement que les développeurs connaissent déjà. Néanmoins, pour faire communiquer ces objets connectés, Google a développé Weave. Basé sur un langage de communication simpliste qui a été lancé au côté de Brillo, à l’époque.

Espérons que la popularité sera au rendez-vous. Peut être que les premiers objets connectés équipés d’Android Things seront présentés lors du prochain CES en 2017. Ou alors faudra-t-il attendre encore d’avantage. Une petite piste est évoquée, concernant les premiers objets connectés qui en seraient équipés. Ainsi il serait question de fours, d’imprimantes ou encore de serrures. Et non pas d’ampoules ou encore de prises électriques, comme le mentionne TheVerge. Dans tous les cas, la developer preview est lancée via le site dédié.

Source : TheVerge

Crédit photo : DeveloperAndroid

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.