Raspberry Pi 3, Raspberry Pi 4

Quelle alternative en attendant le Raspberry Pi 4 ? du bon chez la concurrence 4


Les petits modules tout-en-un ont la côte auprès des bidouilleurs. Toutefois, alors que le Raspberry Pi 4 se fait attendre, des alternatives crédibles existent déjà. La fiche technique des différents modèles disposaient souvent de points noirs difficilement contournables. Néanmoins, la concurrence s’est organisée proposant des produits solides, en tout cas sur le papier.

Pas encore de Raspberry Pi 4 ? C’est pas grave, allons voir ailleurs…

Depuis que Raspberry a débarqué sur le marché en proposant des solutions de nano-ordinateurs avec une base de processeur ARM. De nombreux utilisateurs se sont rués dessus afin de pouvoir se lancer dans la conception de petits serveurs low cost. Ou encore créer des machines en tout genre reposant sur l’architecture des Raspberry Pi. Depuis son lancement en 2012, on compte des dizaines de millions d’unités vendus à travers le monde. De nombreuses applications sont possibles, initiation en informatique, serveur ou encore pour la domotique. La seule limite étant notre imagination. Certes, la faible puissance de ces petits modules nous restreint dans le cadre de certains usages. De plus, la concurrence s’est organisée afin de proposer des produits un cran au-dessus au niveau performance et connectivité.

Ensuite, avant de se lancer dans un comparatif avec les solutions concurrentes. Voyons tout d’abord la fiche technique du Raspberry Pi 3 model B. Le SoC se compose de la manière suivante, un processeur quad core 1.2 GHz 64 bit ARMv8 épaulé par 1Go de RAM. Tandis que la connectivité est partagée entre du Wi-Fi 802.11n, Bluetooth 4.1 (BLE), 4 ports USB 2, 1 port HDMI et bien entendu un port Ethernet (seulement 100 Mbit/s). Pour conclure, un port jack 3.5 et un emplacement MicroSD sont également au programme. L’appareil est proposé à 39 euros dans la plupart des boutiques en ligne. Cependant, comme je l’indiquais plus haut, des alternatives crédibles ont également débarqué sur le marché. Avec des tarifs parfois même plus abordables encore.

Orange Pi Plus 2 : il en a dans le ventre

On démarre les hostilités avec un module que je qualifierais de « haut de gamme » avec un tarif relativement contenu. Voyons tout de suite ce qu’il a dans le ventre. un processeur Allwinner H3 32 bit cadencé à 1.6 Ghz est de la partie, tandis que le GPU est un Mali 400 MP2. 2 Go de RAM DDR3, ainsi que 16 Go de mémoire de stockage flash EMMC sont inclus, mémoire de stockage extensible via SATA ou microSD. Du côté de la connectique, on termine avec un port Ethernet Gigabit, Wi-Fi 802.11n, un port HDMI, 4 ports USB 2 et un port jack 3.5.

Ce dernier m’a fait de l’œil tout simplement parce qu’il propose un port Ethernet Gigabit là où le Raspberry Pi 3 se cantonne à du 100 Mbit/s. Néanmoins, ce défaut sera sans doute corrigé avec l’arrivée d’un éventuel Raspberry Pi 4. Le Orange Pi 2 Plus (model e) est proposé aux alentours des 50 euros. Il me semble en revanche qu’il faille passer par l’import pour l’obtenir.

D’autres produits venant chasser sur les terres de Raspberry existent bien entendu. Néanmoins, je n’ai pas trouvé mon bonheur au rang des caractéristiques techniques chez d’autres fournisseurs. Ces produits m’ont attiré dans le cadre d’une utilisation multimédia avec Plex. Car ce dernier requiert une certaine puissance pour le transcodage à la volée des vidéos. Là où mon faiblard Synology DS114 se révèle incompétent dans certains cas.

Source : OrangePi

Crédit photo : Raspberry

créateur, développeur et rédacteur en chef de Y-News.info. Passionné par le numérique et adepte de la saga mythique Star Wars, je transmets mon péché mignon en vidéos sur ma chaîne YouTube.